Histoire du développement des TIC

Bundesarchiv_B_145_Bild-F077948-0006,_Jugend-Computerschule_mit_IBM-PC

A ses débuts, l’industrie numérique était perçue comme la chasse gardée des entreprises et gouvernements. Il n’y a rien de surprenant à cela. Le coût d’un ordinateur était beaucoup trop élevé pour que la plupart des gens puissent s’en procurer un, et son utilisation n’avait rien de l’ergonomie qu’on lui connaît aujourd’hui.

L’évolution du matériel ouvre les horizons au logiciel

Les premiers ordinateurs occupaient des salles entières et pesaient plusieurs tonnes. Mais avec la découverte des semi-conducteurs et ensuite la miniaturisation des transistors, la taille et le coût de production des ordinateurs a grandement diminué. Ce n’est toutefois qu’avec la naissance des algorithmes que les ordinateurs ont commencé à être acceptés par les masses.

A partir de ce moment, l’ordinateur fait son entrée dans le monde de l’entreprise. Il devient un outil d’optimisation des performances, mais il n’a encore qu’une fonction strictement professionnelle. Il faut attendre l’arrivée de compagnies telles que Microsoft et Apple pour voir arriver « l’ordinateur personnel ». L’ordinateur devient alors plus accessible, plus simple d’utilisation et surtout : polyvalent.

L’évolution du logiciel

Avec l’amélioration des performances du matériel, on assiste à un développement rapide du logiciel des ordinateurs. C’est dans les années 1950 que l’architecture actuelle du logiciel informatique prend forme. Ainsi, le système d’exploitation chargé de faire usage des performances matérielles et les applications qui exploitent à leur tour le système commencent à faire leur apparition.

Autour de 1975, l’informatique s’invite dans toutes les pratiques humaines et sociales. De la recherche scientifique à la commercialisation de produits, tout peut désormais se faire en utilisant un ordinateur. Mais, ce n’est qu’avec l’interconnexion des machines que l’on arrive au début de l’ère de l’information. A partir des années 1990, Internet, crée de nouveaux besoins qui sont rapidement satisfaits aussi bien au niveau du matériel que du logiciel ; et l’on est aujourd’hui témoins d’un concept grandissant d’informatique dématérialisée.