Entreprendre une carrière de programmeur informatique

 

Au cours des dernières décennies, les succès grandissants de Microsoft et Apple, et la croissance fulgurante des « géants du web » a placé les métiers des TICs sous les feux de la rampe. De plus en plus de personnes manifestent de l’intérêt pour la profession de programmeur informatique ; un métier qui est entré dans la catégorie des « métiers d’avenir ».

La formation préalable

Entreprendre une carrière en tant que programmeur informatique, nécessite de se munir d’un savoir technique précis. Toute personne désireuse de se former dans le domaine pourra trouver de nombreux établissements de formation universitaire et professionnelle qui proposent des formations de qualité. Tout au moins, l’aspirant programmPdp11,70_640x507eur informatique doit disposer d’un DUT (Diplôme Universitaire de Technologie) qu’il complétera en se spécialisant dans l’un ou l’autre des langages de programmation.

De nos jours, la programmation n’est plus exclusivement limitée à quelques langages spécifiques. La plupart des programmeurs aujourd’hui ont des connaissances diverses en programmation web, en programmation logiciel, mais également dans la conception d’applications mobiles. Un palmarès qui devient la norme au vu de la concurrence prononcée dans le monde des TICs.

Les perspectives professionnelles du programmeur informatique

Dans tous les pays au monde, la demande en personnel qualifié est grandissante. Le Luxembourg ne fait pas exception à la règle. Toutefois, certaines compétences sont plus souvent recherchées que d’autres. Il est plus simple aujourd’hui d’être recruté pour travailler dans le domaine de la virtualisation 3D, ou des services Cloud que d’être recruté pour concevoir des applications mobiles.

Cette disparité s’explique entre autre par la « nouveauté » de certains secteurs qui attirent les investisseurs, et par les potentiels gains que l’on peut en tirer. C’est aujourd’hui le cas de la Réalité Virtuelle, comme ce fût le cas de la téléphonie mobile au début des années 2000. Il est donc dans l’intérêt du futur programmeur de se renseigner sur les branches des TICs qui ont le vent en poupe, et de se former en conséquence.